Jackie Pierre – Approvisionnement énérgétique de la France

Catégories
En séance · Républicains Sénat · 11 janvier 2007

Jackie Pierre :

Ma question s’adresse à Mme la ministre déléguée au commerce extérieur.

Madame la ministre, je souhaite vous interroger au sujet des problèmes d’approvisionnement en pétrole que connaissent actuellement certains pays européens. En effet, depuis plusieurs jours, l’oléoduc Droujba en Biélorussie est fermé. Or cet oléoduc délivre 12,5 % du pétrole consommé par l’Union européenne.

Hier, à l’heure où Moscou refusait de reprendre les négociations avec Minsk, la Commission européenne présentait un ensemble de propositions afin de définir une politique européenne en matière énergétique.

Madame la ministre, quelle est la situation de la France en termes d’approvisionnement de pétrole ? Sommes-nous, comme quelques-uns de nos voisins européens, dépendants et à la merci des négociations entre le pays producteur et le pays qui achemine ce pétrole en Europe ? Si tel est le cas, quelles mesures envisagez-vous de prendre afin que l’Europe, et par conséquent la France, soit indépendante en matière énergétique ?

La réponse de Mme Christine Lagarde, ministre déléguée au commerce extérieur :

Monsieur le sénateur, cette nouvelle crise est probablement arrivée à son terme, et nous nous en réjouissons, puisqu’un accord semble être intervenu entre Moscou et Minsk, qui permet la réouverture de l’oléoduc. En tout cas, le problème de l’approvisionnement de notre pays en hydrocarbures est ainsi clairement posé.

Dans l’hypothèse où cette crise se serait poursuivie, la France aurait disposé de réserves qui lui auraient permis de faire face à cette situation.

Par ailleurs, nous avons mis en place une politique de diversification de nos approvisionnements. Le plus gros fournisseur d’hydrocarbures de la France c’est non pas la Russie, l’Algérie ou l’Arabie saoudite, mais la Norvège : notre dépendance à l’égard de ce dernier pays représente 20 % de nos importations ; la Russie, ne fournit que 11,3 % de nos importations d’hydrocarbures. Cette politique de diversification dans le domaine des hydrocarbures est efficace.

En outre, dans le domaine de l’énergie nucléaire, nous menons depuis longtemps, vous le savez, une excellente politique que nous envient la plupart des pays du monde, au premier rang desquels les États-Unis. Notre gouvernement, sous l’égide du Premier ministre, a fait le choix de l’EPR, qui va nous permettre de prendre de l’avance.

Une autre mesure est indispensable pour assurer la sécurité de nos approvisionnements : construire en Europe, notamment dans notre pays, de grands « champions ». Car il est indispensable que nous soyons en mesure d’opposer à des fournisseurs tels que Gazprom ou la Sonatrach des champions de stature européenne, qui puissent véritablement exercer leur force dans les négociations, en particulier sur les prix.

D’aucuns pensent que l’émiettement des grandes entreprises du secteur de l’énergie, au nom d’une concurrence qui s’exercerait au sein de l’Union européenne – comme s’il n’y avait que l’Union européenne au monde ! -, rend inutile la constitution de grands champions européens. Pour ma part, je le regrette !

Je vous remercie de votre question, monsieur le sénateur, car elle me donne l’occasion de vous dire que, dans le domaine énergétique, comme dans d’autres, la France a de grands champions. Il ne me viendrait pas à l’idée, comme cela arrive à d’autres, de critiquer hors de France la qualité, la compétence et le savoir-faire de nos entreprises françaises ! Total fait partie des dix plus grandes entreprises au monde ; Areva est le numéro un dans le domaine nucléaire… Je viens de recevoir un courriel m’informant que la construction de la ligne n° 3 du métro du Caire a été, pour l’intégralité, attribuée à des entreprises françaises : Alsthom, Alcatel, Vinci, Bouygues.

En tout cas, je suis heureuse de faire l’éloge, à l’étranger, des entreprises de France, car elles détiennent un savoir-faire et des compétences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.