Chartes Revet : « Faire avancer ses convictions »

Catégories
Passage média · Républicains Sénat · 25 avril 2009

Charles Revet, sénateur UMP de Seine-Maritime, agriculteur, était à Lourdes le week-end dernier pour la création de l’association « Chrétiens élus publics ».

Nous serons de plus en plus
confrontés à des sujets interpellant nos
convictions. Plutôt que d’être dans
l’urgence, réfléchissons ensemble
à la meilleure manière d’apporter
des solutions, chacun gardant bien
sûr sa liberté de décider. C’est le
sens de l’association Chrétiens élus
publics, que nous avons fondée lors
de ces trois jours. Par-delà le temps
fort qu’aura représenté ce pèlerinage, elle proposera à tous les élus
des temps de réflexion et de prière
sur des problématiques précises.
C’est comme cela que l’on pourra
influer sur les décisions prises.
À 50 ou à 100, nous serons plus forts
pour faire avancer nos solutions.

En ce qui me concerne,
j’affiche
ma foi,
je vais à la messe tous les
dimanches,
et
je
n’ai jamais eu
de réactions négatives par
rapport à cela. Pour moi,
l’Évangile
est la plus belle constitution du
monde,
et
il n’est ni de gauche ni
de droite.
J’essaie de m’appliquer
quelques principes évangéliques,
commela parabole des talents :
 »
Si
tu as reçu,
tu doisdonner.
 »
Simplement,
je fais la différence
entre mes convictions et
la loi que je
vote, parce que celle-ci s’applique à
tout le monde. À certains moments,
prendre la bonne décision est très
facile, par exemple avec la
proposition de loi que j’ai déposée sur le
surendettement.
D’autres fois,
c’est
plus compliqué : par exemple , sur
l’avortement je me suis abstenu,
et en même temps je me suis dit
que c’était un peu facile et que je
ne répondais pas au problème des
femmes violées ou qui vont avorter
à
l’étranger.. . Réfléchir à plusieurs
au sein de cette nouvelle
association nous permettra sûrement de
trouver le
 » petit chemin étroit  » qui
permettra d’avancer.