François-Noël Buffet : « Je suis attentif aux projets qui impliquent le BTP »

Catégories
Passage média · Républicains Sénat · 6 mai 2009

Quel est votre rôle de parlementaire en mission sur le plan de relance ?

Je suis l’un des sept
parlementaires nommés par le Premier
ministre auprès de Patrick
Devedjian, ministre chargé de
la mise en oeuvre du plan de
relance du gouvernement. A ce titre,
je veille
pour les régions Bourgogne et Rhône-Alpes au
suivi et
à
la rapidité de la phase opérationnelle
de ce plan. Et
j’identifie les causes de blocage
éventuelles dans le déroulement des projets.

Quels sont les freins éventuels
constatés en Rhône-Alpes?

Il n’y a pas de réelles difficultés sur les projets
en cours. Il
y
a une montée en charge
progressive du dispositif qui correspond au programme
attendu,
l idée étant d’engager 75% des
investissements du plan de relance sur 2009. Si
jamais un projet est retardé ou annulé, nous
pouvons attribuer immédiatement l es fonds qui
lui étaient dévolus à un nouveau chantier.

Comment êtes-vous organisé ?

Je suis en lien très étroit avec les préfectures
régionales avec lesquelles j’effectue des visites
sur place. Il faut être au plus près des projets
pour constater les éventuels problèmes, mais
aussi et surtout pour faire remonter les bonnes
pratiques. D’autre part,
à titre individuel,
je
rencontre les responsables des structures
économiques locales pour qu’ils me transmettent les
difficultés qu’ ils ont identifiées. Ils sontd e
précieux partenaires de l’ effort de relance.

Les entreprises du BTP peuvent-elles
prendre contact directement avec vous?

Je suis disponible lorsqu’il s’agit d être alerté sur
des problématiques qui concernent ma mission
parlementaire et, plus largement, lorsque les
projets, les entreprises ou les emplois de notre
région sont menacés. Les services de l’ Etat sont
mobilisés vers un seul et même objectif, sortir
rapidement de la crise,relancer notre économie
en préservant les emplois et
le pouvoir d’achat. Le BTP est un acteur majeur de ce plan,
je suis attentif aux projets qui impliquent ce secteur.

Quel est l’objectif pour 2009 ?

Le plan de relance s’appuie pour une large part
sur de grands travaux d’infrastructures et
d équipements civils, sur l’enseignement
supérieur et la recherche, le financement des PME…
et, bien enten du,sur le soutien à la construction
et la rénovation de logements. L’objectif
pour 2009 est de s’engager rapidement et
massivement dans ces voies, spécialement dans le
secteur du logement qui est un puissant
vecteur d’investissement et un solide levier pour
l’emploi.