Jean-Pierre Raffarin: « Le FN a tenté de faire un hold-up sur nos valeurs »

Catégories
Passage média · Républicains Sénat · 29 octobre 2009

Jean-Pierre Raffarin juge « important de faire de la pédagogie sur la République ».

MAJORITÉ« Une priorité ».

Selon Jean-Pierre Raffarin, le débat sur l’identité nationale que va lancer le ministre de l’Immigration, Éric Besson, le 2 novembre, n’est rien de moins qu’« une priorité » car il doit permettre d’« organiser la diversité » de la France. « Aujourd’hui nous valorisons la diversité. Chacun veut que l’on parle de lui à lui« , a expliqué le sénateur de la Vienne, invité hier soir du « Talk Orange-Le Figaro ».

« Mais dans le même temps, nous oublions ce que nous avons en commun », ajoute-t-il. « Qu’est-ce que la République aujourd’hui pour un supporteur du PSG ou un supporteur marseillais ? » s’interroge-t-il. « Il faut redéfinir notre patrimoine républicain. »

À cinq mois des régionales, le vice-président du conseil national de l’UMP nie catégoriquement qu’un tel débat ait une finalité électorale. « Jean-Marie Le Pen et le Front national avaient tenté de faire un hold-up sur nos valeurs et de faire en sorte que le drapeau apparaisse comme le signal d’une famille politique. Mais le drapeau appartient à la République et nous voulons que le drapeau appartienne à notre famille politique, lance Raffarin. La diversité n’a d’avenir que si l’on sait renouveler l’unité », conclut-il.

Cette leçon, l’ancien premier ministre l’applique également à sa famille politique. A Dominique de Villepin, qui se pose en « alternative » à Nicolas Sarkozy, Raffarin rappelle la vieille antienne giscardienne : « qui sème la division récolte le socialisme ». « Je l’appelle à un travail positif d’unité, explique le sénateur de la Vienne. Que la division reste dans l’opposition. »

Garat, Jean-Baptiste