Catégories
Tribune · Républicains Sénat · 24 septembre 2010

Le projet de loi de réforme des retraites examiné au Sénat, par François-Noël Buffet

Le Projet de loi relatif à la réforme des retraites que s’apprête à examiner le Sénat vise à rééquilibrer et pérenniser le modèle français de retraites par répartition fondé sur la solidarité.

Ce système est aujourd’hui menacé. En effet, s’il y avait, en 1980, 3 actifs pour payer la retraite d’un retraité, ils ne sont plus aujourd’hui que 1,8 et seulement 1,5 à partir de 2020. A ce jour, nous ne sommes plus en mesure d’assurer le paiement des pensions sans recourir à l’emprunt.

Le déficit du régime des retraites, 32 milliards d’euros pour 2010, pourrait ainsi atteindre les 45 milliards d’euros en 2020. Une pression insupportable pour les finances de notre pays et une catastrophe annoncée pour les futures générations.

Seules des mesures ambitieuses, adaptées à l’évolution de notre société et à l’allongement de l’espérance de vie des Français sont susceptibles de financer durablement les retraites actuelles et à venir. Pour rééquilibrer notre régime des retraites, le Gouvernement ayant exclu toute baisse des pensions, la réponse doit être en premier lieu d’ordre démographique.

Ce raisonnement est simple et de bon sens. Il faut une solution démographique à un problème qui est avant tout démographique. Nous vivons plus longtemps. Il nous faut donc accepter de travailler un peu plus longtemps. Le projet de réforme, s’il peut être ajusté à la marge, est dans son ensemble juste, équitable et solidaire.

Car ce projet de loi comporte aussi un vrai progrès social, à savoir la prise en compte de la pénibilité et des carrières longues. Lors de son examen au Sénat à compter de vendredi prochain, le groupe UMP sera donc très attentif à l’adoption de l’ensemble des dispositions nécessaires à la sauvegarde de notre système de retraites.