3 Questions à Isabelle Debré

Catégories
Passage média · Républicains Sénat · 4 octobre 2010

Quelle est la marge
de manoeuvre du Sénat
sur la réforme des retraites ?

Elle est en théorie très vaste, mals nous
devons respecter les équilibres
financiers de la réforme. La commission des
affaires sociales a fait des avancées
très importantes. Ainsi ,
l’allocation
équivalent retraite (AER) versée
aux chômeurs âgés sera
prolongée et adaptée au report de
l’âge légal de départ à la
retraite.Toute personne reconnue
comme travailleur
handicapé touchera sa retraite
anticipée pour handicap.
Enfin, on tiendra compte d’un tiers de la durée d’exposition à l’amiante pour le
calcul de la retraite des salariés qui ont
travaillé pendant quinze ans dans des
lieux exposés.


Y aura-t-il des mesures
spécifiques pour les femmes ?

Nous affinons la rédaction de nos
amendements concernant les
mères de trois enfants, nées
entre 1950 et 1960, pour éviter
tout risque d’inconstitutionnalité,
et veiller à leur
compatibilité avec le droit européen.
Ces mères de famille, qui ont
arrêté de travailler,
volontairement ou non, sont les plus
touchées par la réforme . Il va
falloir travailler aussi sur le
problème de l’égalité salariale ,car les femmes touchent en
moyenne 25% de moins que les
hommes. Mais cela va au-delà de la réforme
des retraites.

Quel est l’état d’esprit
de la majorité sénatoriale ?

Sur ce sujet,
la majorité sénatoriale est
très soudée et travaille dans un climat
studieux. Comme un grand nombre de
Français, nous savons que cette réforme
est vitale pour sauver le régime de
retraite par répartition. La gauche fait preuve
d’irresponsabilité en promettant de
revenir à la retraite à 60 ans. Nous attendons
toujours ses propositions concrètes,
à
part celle d’augmenter les impôts.
N’oublions pas que nous travaillons pour nos enfants et nos petits-enfants.