Louis Nègre, Sénateur des Alpes-Maritimes, Grèves dans les transports

Catégories
En séance · Républicains Sénat · 10 novembre 2011

Revenant sur les mouvements sociaux qui ont touché le secteurs des transports, Louis Nègre (Alpes-Maritimes) dénonce le caractère disproportionné et injustifié des tels mouvements de grèves, qui prennent en otages les usagers. Pesant pourtant moins d’1% du personnel à statut protégé, le secteur est responsable de plus de 20% du total des journées de grèves. En conséquence, le sénateur souhaite savoir quelles mesures concrètes sont envisagées pour mettre fin à ces abus.

Répondant au sénateur, Benoit Apparu, secrétaire d’Etat chargé du Logement, a rappelé l’importance du droit de grève tout en refusant de laisser les usager être les otages des grévistes. Il a notamment rappelé certaines obligations de ces derniers envers leur entreprises et les usagers. La loi de 2007 sur le service minimum a permis d’améliorer sensiblement la situation dans les transports, cependant celle-ci est difficilement transposable aux compagnies privées aériennes. Toutefois, le gouvernement étudie comment appliquer cette loi au transport aérien.