Le Sénat a adopté à l’unanimité l’amendement de Gérard Larcher relatif au financement des opérations extérieures

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 1 décembre 2011

Gérard Larcher , sénateur des Yvelines, rapporteur pour avis de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat, a présenté aujourd’hui son rapport pour avis sur le budget de la gendarmerie nationale pour 2012 .

Lors de l’examen en séance publique des crédits de la mission « Sécurité », en présence du ministre de l’Intérieur, M. Claude Guéant, Gérard Larcher a estimé que le rattachement de la gendarmerie au ministère de l’intérieur, opéré par la loi du 3 août 2009, avait permis de renforcer la coopération opérationnelle et les mutualisations de moyens entre la police et la gendarmerie, tout en conservant le statut militaire des gendarmes. Il a également rendu hommage à l’action des policiers et des gendarmes et salué les bons résultats obtenus depuis 2002 en matière de lutte contre la délinquance et l’insécurité routière.

M. Gérard Larcher a toutefois fait part de son inquiétude concernant l’immobilier de la gendarmerie et souligné l’état de vétusté de certains logements qui pèse lourdement sur les conditions de vie des gendarmes et de leur famille. M. Gérard Larcher s’était d’ailleurs rendu la veille, avec le maire de Versailles, M. François de Mazières, sa première adjointe, Mme Marie-Annick Duchène, sénateur des Yvelines, à Versailles-Satory, pour visiter les logements des gendarmes mobiles, étudier les équipements et les matériels et s’entretenir avec les gendarmes du groupement blindé de gendarmerie mobile et du GIGN. M. Gérard Larcher a appelé de ses vœux le lancement d’un vaste programme pluriannuel de rénovation de l’immobilier de la gendarmerie et a souligné l’importance de programmer le remplacement progressif des véhicules blindés.

A l’initiative de M. Gérard Larcher, le Sénat a adopté à l’unanimité un amendement visant à appeler l’attention du gouvernement sur la sous-dotation du financement des opérations extérieures et visant à ce que ces surcoûts soient financés par la réserve interministérielle, à l’image des armées. Environ 400 gendarmes sont actuellement déployés en opérations extérieures, dont 200 en Afghanistan, où ils participent, aux côtés de leurs camarades des armées, à la formation des policiers afghans. Malgré le vote favorable des groupes UMP et UCR, la nouvelle majorité sénatoriale a rejeté les crédits de la mission « Sécurité ».