Faire avancer l’Europe

Catégories
Éditorial · Républicains Sénat · 12 décembre 2011

Depuis plusieurs mois, l’Europe traverse une crise sans précédent. Une crise qui ne semble pas s’essouffler et qui est une véritable mise à l’épreuve du projet européen. Notre responsabilité est d’avoir la volonté et le courage de diriger notre continent vers la croissance économique et le renforcement politique. Souvent contre les fausses évidences, les faux prophètes et les démagogies faciles de ceux qui n’ont jamais cru à l’Europe.
Notre combat est de défendre l’idée d’une Europe forte, démocratique, efficace, transparente et proche de nos concitoyens. Le modèle européen de société est notre patrimoine commun. Tout doit être fait pour qu’il soit pérennisé. C’est notre avenir et celui de nos enfants. Nos pays doivent réduire leurs déficits publics trop élevés et rembourser leurs dettes. Cela sera douloureux pour nos populations mais nous n’avons pas le choix. Car si nous ne le faisons pas maintenant, non seulement nous mettons en péril notre modèle social et par là même le projet européen, mais nous ferons peser sur nos enfants le fruit de notre imprévoyance.
Si nous arrivons à surmonter cette crise, la zone euro disposera d’une panoplie de disciplines et d’instruments auparavant inimaginables. Les grands pays qui au départ pratiquaient l’autonomie nationale sont à présent les premiers à réclamer les règles rigoureuses et la nature obligatoire de leur respect.
L’Union européenne pourrait en définitive sortir renforcée de la crise. Dans ce cas, la construction européenne dans son ensemble pourrait trouver un nouvel élan, au-delà de l’aspect économique et monétaire. Voilà le message d’espoir que nous devons délivrer à nos concitoyens. Nous avons besoin d’une Europe forte pour assurer un meilleur avenir à chacun d’entre nous et pour débattre d’égal à égal avec nos grands partenaires dans le monde. C’est tout le sens et toute l’importance de l’action que mène avec courage et détermination le Président de la République depuis plusieurs mois.
Le sommet des 8 et 9 décembre derniers marque une étape décisive vers plus d’intégration européenne. Avec la création d’une véritable gouvernance économique, le renforcement de la solidarité européenne, un effort de discipline partagé, et grâce au dynamisme de l’axe franco-allemand, une nouvelle Europe est en train de voir le jour avec ce nouveau traité. Une Europe plus forte qui va nous permettre de poursuivre cette aventure commencée il y a près de soixante ans. Nous en sommes garants aux yeux de l’histoire et, ce qui est peut-être le plus important, aux yeux des générations futures.

Jean-Claude Gaudin
Sénateur-maire de Marseille
président du Groupe UMP