Bruneau Retailleau : Un sommet contre la fatalité

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 18 janvier 2012

Le sommet contre la crise était un sommet contre la fatalité. Les mesures qui ont été annoncées sont à la hauteur de la crise que notre pays traverse.

Le cap fixé par le chef de l’Etat est clair : La France ne surmontera ses difficultés que par le travail. Soutenir le travail, c’est encourager la compétitivité de nos entreprises, c’est relancer l’activité mais c’est aussi enrayer la spirale du chômage. Les mesures annoncées sur l’emploi des jeunes et la formation professionnelle vont dans le bon sens, et, pour bien connaitre Gérard Larcher, je suis certain qu’il est l’homme de la situation.

Mais au-delà, Nicolas Sarkozy démontre sa dimension de chef d’Etat, en rassemblant tous les partenaires pour mobiliser les énergies. Il rappelle aux Français que, rien, jamais, n’est joué d’avance, et surtout pas le destin de notre pays.

Certains n’en finissent plus d’annoncer l’annonce d’un programme quand d’autres agissent en posant les bases d’une nouvelle croissance. L’élection présidentielle ne doit pas être un prétexte pour ne rien faire. Elle ne doit pas être le paravent des indécis.