Un nouveau couac dans la majorité sénatoriale de gauche entraine le rejet d’une proposition de loi communiste

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 16 février 2012

La proposition de loi de Mme Annie David, Présidente de la Commission des Affaires sociales du Sénat, visait à interdire les licenciements économiques effectués par une entreprise dans l’année suivant la distribution de dividendes à ses actionnaires, et à supprimer les aides publiques dont elle pouvait bénéficier.

Le groupe UMP a dénoncé une proposition de loi démagogique et opportuniste à la veille des présidentielles totalement déconnecté des réalités économiques et par conséquent dangereuses pour les entreprises et l’emploi.

Ce rejet d’un texte emblématique pour la gauche du Sénat révèle la fragilité de la nouvelle majorité de la Haute-Assemblée et par là-même des soutiens du candidat socialiste à la présidentielle.