Résultats de l’élection présidentielle : réaction de Bruno Retailleau

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 6 mai 2012

Au vu des résultats de ce soir, je suis à la fois déçu, inquiet et déterminé.

Déçu parce que Nicolas Sarkozy a tenu une parole de vérité aux Français. Son projet était le seul capable de redresser la France dans cette période extraordinairement difficile.

Au terme d’une campagne exceptionnelle, Nicolas Sarkozy subit les conséquences de deux handicaps majeurs. La crise qui a provoqué la défaite dans les urnes de tous les dirigeants européens, et l’antisarkozysme, dont François Hollande et ses alliés ont fait l’argument majeur de leur campagne.

Je veux saluer l’action courageuse et réformatrice du Président de la République, qui durant cinq ans a su protéger les Français et maintenir la France au premier rang des grandes puissances mondiales.

Je suis aussi inquiet, parce qu’aucune des mesures proposées par François Hollande ne permettra à la France de relever les défis qui lui font face. Si François Hollande persiste dans la facilité, la dépense publique et la démagogie, notre pays se heurtera bien vite au mur de la réalité.

C’est pourquoi je suis déterminé pour la campagne des législatives qui s’engage dès ce soir. J’appelle les Français à ne pas signer un chèque en blanc au parti socialiste et à ses alliés écologistes et d’extrême-gauche. Si la gauche était majoritaire à l’Assemblée Nationale, elle concentrerait en effet tous les pouvoirs.

Pour ma part, aux côtés des responsables de l’UMP et de l’ensemble de la droite et du centre, je prendrai toutes mes responsabilités dans cette bataille des législatives, essentielle pour l’avenir de la France et des Français.

Bruno Retailleau