DIVERGENCES ET INCOHÉRENCE

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 24 mai 2012

Au terme du Conseil Européen du 23 mai, Jean BIZET, Vice-président de la Commission des Affaires européennes du Sénat :

Salue le réalisme de la Chancelière Angela MERKEL sur le dossier des Eurobonds. La création d’Eurobonds doit être précédée d’une période probatoire où les États membres auront démontré leur engagement à s’inscrire dans une réelle orthodoxie budgétaire. A défaut, ceci s’avèrerait une mutualisation du laxisme.

Regrette que parallèlement, sur le plan national, le Président de la République programme à la fois une réforme de la loi de 2010 et un retour à la retraite à 60 ans pour une catégorie de salariés, ainsi que la création de postes d’enseignants à la prochaine rentrée scolaire. Ces deux décisions, prises sans évaluation budgétaire précise, sans débat au Parlement, sont autant de messages négatifs adressés aux Marchés.

Redoute qu’en conséquence une augmentation des taux d’emprunts obligataires soit inévitable et rende plus difficile encore le remboursement de la dette…

Invite les Socialistes à une prise de conscience collective que seul le respect du TSCG (Traité sur la Stabilité, la Coopération et la Gouvernance) est porteur à terme de croissance au travers d’une politique de réformes structurelles sur lesquelles la France avait commencé à s’engager.

Avoue son inquiétude quant à l’évolution du couple Franco-Allemand tant les divergences de vues entre les deux Pays apparaissent maintenant au grand jour.