Création de postes d’enseignants dans le primaire : la poudre aux yeux de Vincent Peillon !

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 20 juin 2012

Le Ministre de l’Education Nationale était visiblement ravi d’annoncer ce matin la création de 1000 postes d’enseignants qu’il prétend affecter, dès la rentrée prochaine, dans les départements selon lui les plus défavorisés.

On le sait pourtant, il ne suffit pas d’augmenter simplement le nombre d’enseignants pour diminuer mécaniquement l’échec scolaire. De plus, la répartition géographique retenue par le Ministre laisse véritablement perplexe quant à la prise de conscience des réalités du terrain.

Les disparités sociales et scolaires sont aujourd’hui telles que l’annonce de ce matin ne peut s’apparenter véritablement qu’à du « saupoudrage », un remède insignifiant et inefficace pour lutter contre l’échec dans le primaire !

Comment justifier que l’Académie de Versailles hérite de 100 de ces nouveaux postes, quand celle de Créteil, qui connaît pourtant d’importantes difficultés avec notamment les 40 communes de Seine-Saint-Denis, n’en reçoit que 80 (soit 0,03 poste par école de l’académie) ?

Après son improvisation sur la question des rythmes scolaires, Vincent Peillon choisit donc, une nouvelle fois, la communication au détriment d’une réflexion approfondie et d’une réforme de fond !

Philippe Dallier