Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 4 juillet 2012

Bruno Retailleau :  » Le Gouvernement impuissant devant le mur de la réalité »

La déclaration de politique générale de Jean-Marc Ayrault n’a pas été à la hauteur des enjeux auxquels notre pays doit faire face. C’est un discours ennuyeux qui n’a pas su dégager une vision d’avenir. La seule question qui compte, c’est : comment la France s’adapte-t-elle à un monde radicalement différent ? Jean-Marc Ayrault a été incapable d’y répondre

Le Gouvernement propose une politique à contre-sens :

Pour l’emploi : en faisant le choix d’augmenter les charges sur le travail, il va à la fois fragiliser le pouvoir d’achat et la compétitivité donc l’emploi. L’augmentation sans précédent du prélèvement social sur l’intéressement et la participation des salariés, qui passera de 8% à 20%, est le contraire exact de ce qu’il faut faire. Elle va rendre impossible la juste redistribution de la richesse créées par les entreprises.

Pour la réduction de la dette en privilégiant le tour de vis fiscal, alors que la priorité, ce sont les économies.

Pour notre modèle de société avec le droit de vote aux étrangers et l’homoparentalité.

Jean-Marc Ayrault, c’est François Hollande descendu des estrades de la campagne électorale. Un discours terne, débarrassé des fausses promesses mais sans vraies solutions d’avenir. Le Gouvernement se heurte désormais au mur de la réalité et ne sait pas comment le franchir.