Catherine Deroche réagit au Projet de Loi de Finances rectificative présenté par le Gouvernement

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 12 juillet 2012

1. Le projet socialiste, ce n’est que des impôts supplémentaires : 7 milliards, contre moins de 100 millions d’euros d’économie. La rigueur socialiste, ce n’est pas moins de dépenses mais une augmentation massive des charges.

2. Plusieurs mesures pénalisent directement les classes moyennes :

  • La suppression de l’exonération des charges sur les heures supplémentaires : les socialistes avaient indiqué que les salariés ne seraient pas touchés. Or, sur 1 milliard d’économies projetées, 900 millions tombent sur les salariés. À terme, cela va représenter une perte moyenne de 500 euros par an pour 8 millions de salariés. Enfin, contrairement à ce qu’avait dit François Hollande, les salariés sont violemment touchés parce que cela touche directement les cotisations sociales salariales ;
  • Relèvement du forfait social sur l’intéressement et la participation : le doublement des charges risque de faire disparaître tous ces dispositifs, qui représentent aujourd’hui en moyenne un gain de 1000 à 1500 euros par an pour les salariés concernés ;
  • Nouvelle taxe sur le secteur pétrolier qui sera très probablement répercutée sur les automobilistes;
  • Enfin, maintien de la hausse de la CSG (2 points) sur les petits revenus du capital, notamment les revenus immobiliers et de l’assurance-vie.