PLFR : Un projet de loi socialement injuste et économiquement inefficace

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 16 juillet 2012

Après avoir concentré toute leur campagne contre Nicolas Sarkozy, les socialistes font comme si l’ancien président de la République était toujours leur principal adversaire.

Le gouvernement manque sa cible et se trompe de combat. Son adversaire, c’est le chômage et la dette, pas Nicolas Sarkozy. Et ce seront les Français qui travaillent qui seront les victimes de ce projet de loi socialement injuste et économiquement inefficace.

Deux mesures en particulier vont rogner le pouvoir d’achat de millions d’ouvriers et d’employés.

  • • D’abord, la taxation des heures supplémentaires. En revenant sur la défiscalisation, le gouvernement pénalise 8 millions de Français qui bénéficiaient en moyenne de 500 euros de plus par an. Pire : en rendant cette mesure rétroactive, il fait main basse sur le fruit du travail des Français.
  • • Ensuite, l’augmentation du forfait social sur l’intéressement et la participation. En augmentant la CSG et la CRDS sur l’épargne, le gouvernement diminue la récompense des salariés qui travaillent à la réussite de leur entreprise, et dévalorise ainsi le sens de leur effort.

Le gouvernement vient de rater son examen de passage, en rendant une copie hors sujet. Il choisit d’augmenter les impôts au lieu de baisser les dépenses publiques, et d’alourdir le coût du travail au lieu de libérer la compétitivité. Il préfère l’idéologie au pragmatisme et les slogans à l’efficacité.

Le Gouvernement ferait mieux de penser un peu moins à Nicolas Sarkozy et un peu plus aux Français, et d’oublier la campagne électorale pour se concentrer sur la crise. L’antisarkozysme ne constitue pas une politique en soi !