Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 17 juillet 2012

Alain Fouché est très inquiet de la possible suppression des sous-préfectures par le gouvernement

Alain Fouché (Vienne), très inquiet de la possible suppression des sous-préfectures par le gouvernement, dénonce un danger pour les territoires ruraux

Le gouvernement envisage la fermeture d’un certain nombre de sous préfectures. C’est un très mauvais signal envoyé par le nouveau gouvernement aux territoires ruraux.

Le contact direct auprès du service représentant l’État se trouvant à proximité de nos communes, est essentiel pour les habitants.

Je défends depuis toujours le maintien des services publics : écoles, bureaux de poste etc.. La nouvelle majorité ne peut aujourd’hui procéder à un démantèlement, que naguère elle condamnait avec virulence. Son remplacement par des « maisons d’états » est au demeurant totalement flou.

Au delà de la surpression de ces services indispensable (240 sous préfectures existent en métropole et à l’Outre-mer), il y aussi en jeu l’emploi de 5580 employés qui est en suspend.