Catherine Procaccia au Ministre de la Défense : « hors de question d’accepter la fermeture de l’hôpital inter-armées de Begin »

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 18 juillet 2012

Alors que tout les personnels militaires et civils de HIA Begin (Saint-Mandé, Vincennes 94) s’inquiètent d’une fermeture à moyen terme de cet hôpital militaire qui accueille aussi les civils, le ministre de la Défense a envoyé le ministre délégué chargé des anciens combattants, Monsieur Kader Arif au « front » pour répondre à la sénatrice UMP Catherine Procaccia, ou plutôt, pour ne pas répondre. En effet, le maintien des activités de l’HIA Bégin n’a été ni démenti, ni confirmé!

Après un hommage qui semblait certes sincère à l’excellence du service de santé des armées et au dévouement de ces hommes et femmes engagés, les Ministres ont préféré renvoyer aux conclusions du nouveau Livre blanc… tout juste ouvert plutôt que d’apporter une vraie réponse. L’armée conforte ainsi son image de « grande muette »!

Ce n’est qu’en 2013 que les hôpitaux militaires (Bégin n’est pas le seul sur la sellette) connaîtront leur sort. La sénatrice ,déplorant cette non réponse qui ne fera qu’accroître le malaise des personnels, civils et militaires qui commencent déjà à « déserter » ou à trouver de nouvelles affectations, a annoncé son intention de mobiliser les élus du département et les patients civils puisque Bégin est leur hôpital de proximité.

Objectivement les investissements massifs entrepris depuis ces dernières années pour la rénovation – encore en cours- auraient pu être avancés comme indicateurs de la pérennité des activités.

Catherine Procaccia déplore que la concertation à la mode Hollande-Ayrault ait, en ce domaine, l’effet inverse de celui escompté.