Catherine Deroche : “Hausse du SMIC annoncée par les socialistes : après le printemps des promesses, va arriver l’été des déceptions”

Catégories
Tribune · Républicains Sénat · 21 juillet 2012
  • 1. L’annonce de la hausse d’une dizaine
    d’euros du SMIC est un paravent derrière
    lequel les socialistes cherchent à cacher
    des mesures qui vont affecter durablement
    le pouvoir d’achat des salariés.
    L’annonce
    qui revient en fait à une augmentation de
    8 euros net par mois ne doit pas occulter
    l’impact de mesures qui figurent dans les
    projets socialistes comme la suppression
    des exonérations de charges sur les heures
    supplémentaires, qui représenteraient pour
    les salariés une perte de 40 euros par mois
    (500 euros par an).
  • 2. La hausse du SMIC impactera également
    négativement la compétitivité et l’emploi
    dans notre pays : plus de 40 000 emplois
    seraient concernés.
    Sans oublier les autres
    mesures prévues par les socialistes qui
    viendront nuire à la compétitivité de nos entreprises,
    et notamment des PME, comme
    la hausse prévue des cotisations patronales
    et salariales.
    En réalité, derrière les slogans se cache
    une mesure qui va à l’encontre des classes
    moyennes et modestes de notre pays.
    Avec l’annonce de 2% de hausse du SMIC (en réalité un coup de pousse limité à 0,6 %),
    les socialistes cherchent à camoufler des hausses d’impôts et prélèvements qui vont
    toucher directement et beaucoup plus durement les classes moyennes modestes.