La Gauche refuse de contrôler les dépenses de l’AME

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 27 juillet 2012

Au Sénat, le Gouvernement a refusé les deux mesures d’économies proposées par le Groupe UMP pour contrôler les dépenses de l’aide médicale gratuite aux étrangers (AME).

Catherine Procaccia (Val-de-Marne) et René-Paul Savary (Marne) ont proposé de contrôler la tarification des hôpitaux qui facturent plus cher à la Sécurité sociale les soins prodigués à un étranger bénéficiant de l’AME qu’à tout autre assuré social. Coût de cette liberté de tarif 150 000 millions d’euros.

Les sénateurs UMP se sont aussi étonnés de la dérogation dont les immigrés AME bénéficient puisqu’ils sont les seuls à pouvoir refuser les médicaments génériques proposés par les pharmaciens.