La voie auxiliaire A4/A86 : vous pourrez circuler !

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 26 septembre 2012

La ténacité a fini par payer : les interventions répétées depuis plus de deux ans de Catherine Procaccia, sénatrice UMP du Val-de-Marne et Conseillère générale de Vincennes ont finalement porté leurs fruits : la voie auxiliaire va rouvrir cette semaine.

Au cours de la séance de questions orales au Sénat ce mardi 25, la sénatrice UMP du Val-de-Marne, est une nouvelle fois intervenue auprès du ministre des transports sur la situation ubuesque de la voie auxiliaire A4/A86 impraticable depuis plusieurs années.

La bonne nouvelle a été d’autant plus surprenante que c’est la ministre déléguée à la Francophonie, Hélène Conway-Mouret, ancienne sénatrice des français de l’étranger, (pas vraiment une spécialiste du sujet), qui était chargée d’apporter la réponse du nouveau ministre : les automobilistes vont pouvoir à nouveau circuler sur la voie « en direction de Paris cette semaine et dans quelques mois, dans l’autre sens, en fonction de l’achèvement des travaux du tunnel de Nogent ».

Fréderic Cuvillier fait même préciser que « les premières années de fonctionnement du dispositif ont montré son intérêt indéniable… pour un coût de 20 millions d’€, nettement inférieur à celui de travaux d’infrastructure d’efficacité équivalente ».

Après plus de quatre interventions dédiées au sujet depuis 2010, Catherine Procaccia, qui voulait au moins faire ré-ouvrir la voie aux services d’urgence, se félicite de son insistance répétée : ministres, Dirif , Préfet, elle est intervenue régulièrement auprès de chacun.

Enfin, la refonte annoncée du dispositif de télésurveillance préviendra les actes de vandalismes ainsi les glissières « tiendront mieux la route ».

Et la sénatrice d’assurer qu’elle « veillera à la cohérence de l’action du gouvernement » afin de ne pas laisser cette voie une nouvelle fois en déshérence si de nouveaux incidents surviennent.

La nouvelle majorité, contre toute attente, s’est montré sensible à ce dossier. Finalement, pour cette portion d’autoroute « le changement c’est bien maintenant »