Bruno Retailleau : Mariage et adoption ouvert aux couples de même sexe : si cette loi est votée, la droite devra revenir dessus

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 7 novembre 2012

Je voterai contre le projet de loi sur le mariage et l’adoption ouvert aux couples de même sexe, qui vient d’être présenté en Conseil des Ministres. je le ferai au nom de l’intérêt général, c’est-à-dire au nom :

De l’équilibre des enfants. Ce projet de loi ne tient pas compte des intérêts de l’enfant. Tout enfant est issu d’un père et d’une mère et a besoin de cette complémentarité pour construire son équilibre. La première des parités, c’est la parité du couple, pour le bien de l’enfant. La différence n’est pas seulement un droit, c’est une nécessité.

Du mariage républicain. Le mariage n’est pas un simple contrat entre deux personnes. C’est une institution sur lesquelles reposent les bases de notre société. Fragiliser le mariage, c’est fragiliser notre société au moment où elle traverse une crise difficile, et où les Français ont besoin de repères.

Des familles. Ce projet de loi risque de faire disparaitre du code civil les termes de père et de mère, et les remplacera par « Parent 1 » et «Parent 2 ». Toutes les familles sont donc concernées par cette révolution.

Ce qui est en jeu, c’est l’intérêt général et non les intérêts particuliers. La république n’est pas un self-service normatif et le législateur n’est pas le greffier de toutes les revendications individuelles ou communautaires.

C’est pourquoi je demande au gouvernement d’avoir la sagesse et la responsabilité de revenir sur son projet. Dans le cas contraire, je soutiens la proposition de François Fillon de revenir sur cette loi quand la droite sera à nouveau au gouvernement.