Jean-Claude Gaudin : « Comité interministériel, aides du gouvernement : Je n’aurais pas proposé une métropôle aussi vaste. »

Catégories
Passage média · Républicains Sénat · 10 novembre 2012

Le Conseil général s’apprête à faire un chèque de cent millions d’euros à la ville de Marseille. Il était temps ?

Ces cent millions d’euros vont nous aider à boucler le budget 2013, avec des investissements importants, sans avoir à augmenter les impôts. Une délibération du conseil municipal, lors de la séance du 10 décembre permettra de valider cette convention. J’irai moi-même signer le document et remercier Jean-Noël Guérini au Conseil général. Il faut savoir dire merci au nom des Marseillais,

Aide du CG, intérêt de l’État pour Marseille à travers de nombreux projets… Les socialistes vous cajolent-ils plus que vos amis auparavant au gouvernement ?

Rendons à César ce qui est à César. Les gouvernements précédents nous ont apporté les renforts de 200 policiers, deux compagnies de CRS et des policiers spécialisés. Cela a permis de faire baisser les chiffres de la délinquance, même s’il reste ces règlements de compte dans les cités. Nous avons également signé un accord sur la vidéo-protection. Accord que le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, qui est venu à deux reprises en parler dans mon bureau, a confirmé. Je l’ai invité à venir inaugurer avant Noël le centre de supervision urbaine avenue Salengro (15e). J’aimerais étendre la vidéo-protection aux noyaux villageois. Mais ce n’est pas simple, il faut du temps pour les appels d’offres et aussi des moyens…

Appréciez-vous le défilé des ministres socialistes ?

Les ministres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault sont les bienvenus dès lors qu’ils apportent quelque chose. Sinon, cela est inutile. C’est ce que dit également Marie-Arlette Carlotti. En ce qui concerne leurs prédécesseurs, cela a parfois été assez laborieux. Je voudrais souligner le bon travail effectué notamment par Brice Hortefeux puis Claude Guéant à l’Intérieur. Ce qui n’a pas été le cas dans d’autres domaines. J’ai toujours en travers de la gorge l’affaire de l’opéra. Je pense que madame Filippetti, la ministre de la Culture qui vient prochainement, n’aura pas de mal à trouver des solutions.

Un peu comme pour la rocade L2 ?

Si le gouvernement tient ses engagements sur la L2 Est, il aura aidé Marseille.

La métropole telle que la prépare le gouvernement vous convient-elle?

En 2011, le conseil municipal avait voté un rapport demandant à la communauté urbaine MPM de se transformer en métropoles. Les socialistes avaient alors voté contre. Aujourd’hui, le projet du gouvernement est beaucoup plus étendu. Cette métropole me paraît osée. Je ne l’aurais pas proposée aussi vaste car la dimension augmente les oppositions. Mais il est bien entendu que j’y suis favorable. Marseille avec ses 860 000 habitants est entourée d’un corset montagneux qui fait que les richesses fiscales sont à l’extérieur alors qu’elle doit supporter toutes les charges de centralité. Elle est devenue la seule grande ville française plus pauvre que sa périphérie. Les élus hostiles à la métropole évoquent une péréquation les obligeant à verser 41 millions d’euros à Marseille. La vérité est tout autre. En 2012, MPM a obtenu 5,3 millions au titre de cette péréquation et en a reversé 2,4 millions à la Ville. Il est temps de mettre fin à cette situation injuste pour les Marseillais.