Eric Doligé : Les déboires de la gauche au Sénat

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 21 novembre 2012

Jour après jour la majorité PS se retrouve de plus en plus isolée au Sénat et voit ses soutiens aux présidentielles s’évaporer.

La règle d’or tant décriée lorsque le Président Sarkozy l’a présentée a été reprise mot pour mot par François Hollande.
Les communistes votent contre, les verts s’abstiennent. Le PS vote pour.
De même la loi à laquelle tenait le PS sur la tarification de l’énergie tombe face à l’opposition forte du PC.

Même motif, même punition pour la loi de programmation budgétaire 2112-2017. Viennent ensuite deux textes majeurs, la loi de financement de la Sécurité sociale puis la loi de finance pour 2013 qui vont connaître le même sort.

La majorité de circonstance du printemps pour battre Nicolas Sarkozy est vite devenue introuvable.

A Notre-Dame des Landes nous voyons le patron des « sénateurs verts » manifester et critiquer avec force le gouvernement qu’il soutient à Paris.

La vie n’est pas rose au Sénat pour la gauche.