Catégories
Une opposition déterminée
Républicains Sénat
Éditorial · 19 décembre 2012

Une opposition déterminée

En cette fin d’année, je tiens à dire à l’ensemble de mes collègues toute ma reconnaissance et tous mes remerciements pour le remarquable travail effectué par chacun d’entre eux.

Cette activité, dense et efficace, n’a été rendue possible que par leur mobilisation et par leur sens aigue de l’intérêt général du Groupe. Je tiens à leur rendre un hommage particulier.

Au Sénat, la droite et le centre sont dans l’opposition, non pas depuis le printemps dernier, mais depuis le mois de septembre 2011. Cela donne à notre Groupe une expérience et une détermination qui lui permettent d’assurer avec succès son rôle de premier opposant au gouvernement.

D’autant que la majorité sénatoriale, qui n’est que de six voix, est fragile, sans constance et parfois introuvable. Elle explose au gré des textes, les Verts d’un coté, les socialistes de l’autre et le Front de gauche ailleurs. Les exemples abondent depuis trois mois. La conclusion est simple : le gouvernement n’a pas de majorité stable au Sénat. Dans ces conditions, le groupe UMP doit remplir pleinement son rôle d’opposition avec unité et conviction. C’est un défi qu’il a su relever et c’est une leçon pour demain que nous devons toujours avoir à l’esprit.

Les alliances de circonstance ne sont pas de notre fait. Elles sont de la responsabilité d’un gouvernement qui n’écoute pas sa majorité. A lui d’en tirer toutes les conséquences !

Nous devons dès maintenant préparer l’avenir. Notre rôle d’opposition va devoir perdurer et se renforcer au regard des textes qui nous allons examiner à la rentrée. Ils concernent le Sénat au premier chef.

Je pense à la réforme de l’élection des conseillers départementaux et au report en 2015 des élections régionales et cantonales. Puis, la mise en œuvre des mesures idéologiques du rapport Jospin avec notamment la fin du cumul des mandats et la réforme du mode d’élection des sénateurs. Autre texte emblématique pour la gauche qui sera en discussion dans quelques semaines, le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe.

Notre groupe sera présent dans tous ces débats, avec conviction et pugnacité. Notre opposition sera constructive, nous proposerons des évolutions du droit s’il il y a lieu, mais notre ligne est claire : nous défendrons nos valeurs et nous ne laisserons pas la gauche détruire les bases de notre pacte républicain et nos institutions. Nous rejetterons les textes dont nous pensons qu’ils sont préjudiciables à notre pays.

Le groupe UMP montre depuis plusieurs mois sa capacité à s’opposer et à construire l’avenir. Mais il existe une condition essentielle à la poursuite efficace de ce combat : l’unité. Après plusieurs semaines difficiles, notre famille est en train de surmonter avec courage et lucidité les divergences auxquelles elle a été confrontée. Parce que ce qui nous rassemble depuis dix ans au sein de l’UMP est infiniment supérieur à ce qui peut nous diviser. Nos valeurs, nos principes, notre espérance restent le ciment de notre unité. L’essentiel est de concentrer toutes nos forces sur la lutte contre une gauche qui plonge notre pays dans l’impasse et nos concitoyens dans le désarroi.

L’unité de notre famille et de notre groupe est garante de nos succès futurs et de nos prochaines victoires. Je place cette unité au cœur de la mission que m’ont confié mes collègues et au centre de mon action.

Bonnes et heureuses fêtes de fin d’année.