Semaine de quatre jours et demi à l’école : la désinvolture du Gouvernement

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 14 janvier 2013

L’enfer est pavé de bonnes intentions. Le Gouvernement veut rétablir l’école le mercredi matin, et réduire l’horaire de trois-quarts d’heure les autres jours, pour permettre le développement d’activités sportives, culturelles et éducatives extra-scolaires, et pour étaler les activités pédagogiques afin d’aérer un peu la semaine des élèves. Très bien !

Mais ce faisant, il laisse à la charge des communes et des communautés de communes les deux-tiers de la dépense nécessaire au fonctionnement des nouvelles activités, et se désintéresse des conditions de leur mise en place. Et il laisse une fois de plus le monde rural se débrouiller pour mutualiser ses moyens, harmoniser les horaires et organiser le transport des enfants.

Dans le même temps, il décide de bloquer l’évolution des dotations aux communes et aux autres collectivités territoriales pour les trois années à venir. Où est la cohérence, où est le bon sens, où est le respect des élus ?

Philippe Bas