Bruno Retailleau : « François Hollande confond politique familiale et matraquage fiscal »

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 4 juin 2013

La baisse du quotient familial annoncée par le Gouvernement est une décision à la fois injuste et dangereuse :

  • Injuste car une fois de plus, la gauche fait payer aux familles le coût de la crise et le prix de son incapacité à conduire de vraies réformes pour la France. Cette décision va une fois de plus pénaliser le pouvoir d’achat de nombreux ménages, déjà fragilisés par les hausses d’impôts décidées au début du quinquennat. Le Gouvernement n’a-t-il pas d’autres solutions que de pratiquer la politique du coup de massue fiscal à répétition ?
  • Cette décision est également dangereuse car en s’attaquant à la politique familiale, le Gouvernement met en péril l’une de nos dernières grandes politiques publiques encore efficace, qui engage l’avenir de la France. Si notre pays dispose d’un taux de fécondité parmi les plus élevés d’Europe, c’est grâce à notre politique familiale qui garantit le libre choix des familles, le renouvellement des générations et la solidarité nationale.

François Hollande a voulu instaurer un contrat de générations, mais le véritable contrat de générations, c’est la politique familiale. Affaiblir ce contrat, c’est fragiliser notre pacte social et notre dynamisme économique.