Mineurs isolés étrangers : les difficultés des départements ne sont pas le problème des personnes qui, Place Vendôme, ne font que de la théorie

Catégories
Communiqué de presse · Républicains Sénat · 24 juillet 2013

Le lundi 22 juillet a eu lieu de 18 heures à 20 heures l’installation par la Garde des Sceaux, Madame Christine Taubira, du nouveau dispositif de mise à l’abri, évaluation et orientation des mineurs isolés étrangers.

Les Conseils généraux assument à ce jour 100% de la charge et étaient représentés par 3 Présidents dont Eric Doligé, sur une trentaine de personnes présentes.

Les très nombreuses directrices des différents services compétents du ministère ont présenté la mise en place du système de répartition des arrivées sur le sol français entre les départements. Éric Doligé a expliqué que le Loiret était déjà sursaturé avec 238 jeunes à mi-juillet alors qu’il ne devrait en avoir que 60 à 70. Les conseillers, qui ne sont pas les payeurs ont annoncé que le Loiret pourrait selon les cartes du ministère en accueillir encore 9. La charge pour le département qui devrait être de 2 millions maximum va dépasser allègrement les 7 millions en 2013.

Face à un Ministère qui explique que les entrées sont de plus en plus nombreuses et qu’il faut accueillir tous ceux qui ont des difficultés dans leurs pays, Éric Doligé a démontré que le Loiret n’avait plus ni les places ni les moyens d’assumer.

Il a pu constater que ce n’était pas le problème des personnes de très haute qualité qui, Place Vendôme, ne font que de la théorie. Notre pays déjà en grande souffrance va s’enfoncer un peu plus, il ne faudra pas en être surpris. Il accepte les filières clandestines que nous finançons indirectement. Le Ministère de la Justice et celui de l’Intérieur ne réagissent aucunement.

Eric Doligé