Editorial

Catégories
Éditorial · Républicains Sénat · 20 janvier 2014

Il aura fallu 20 mois à François Hollande pour prendre conscience de la réalité de la crise que traverse notre pays et qu’il a largement sous-estimée. 20 mois pour découvrir que ce sont les entreprises qui créent des emplois et non l’Elysée, et pour admettre qu’il y a en France un problème de coût du travail et de compétitivité.

20 mois pendant lesquels lui et son gouvernement ont matraqué fiscalement les ménages et les entreprises comme jamais, dans l’attente promise d’une inversion de la courbe du chômage qui bien entendu n’est pas arrivée. Tout comme la croissance.

Bref 20 mois de perdu pour la France.

Aujourd’hui, on nous parle d’un tournant, d’un virage voire d’une conversion. Pour l’instant nous n’y voyons que des mots et des promesses rassemblés dans un slogan creux mais pas de calendrier, pas de mesures concrètes, pas de financement précis, aucun acte crédible. Ils nous ont déjà fait le coup de la baisse des dépenses publiques et de la pause fiscale, finalement restées lettre morte. Alors attention au marché de dupes !

Vigilants, nous attendons de pied ferme les réformes annoncées en souhaitant pour notre pays que les grands discours soient – enfin !- suivis des faits. Sans espoir démesuré.

Jean-Claude Gaudin