Gérard larcher : « Le Sénat : Dernier rempart de la République »

Catégories
Tribune · Républicains Sénat · 4 juillet 2014

A l’heure où le gouvernement cherche à passer en force la refonte de la carte des régions et des départements, sous prétexte d’économie d’échelles, pour des raisons bassement politiques, le Sénat, constitutionnellement chambre représentante des territoires, doit se poser en garant de l’intérêt des territoires.

A l’heure où l’Assemblée Nationale, tenue par une majorité fragile et désunie, est le théâtre de querelles stériles et partisanes, le Sénat, par nature plus consensuel, doit être une véritable force de proposition.

A l’heure où seuls 3% des français souhaitent la réélection du Président de la République, où le parti socialiste n’atteint même pas les 15% et où le Front National arrive en tête des élections Européennes, le Sénat est un repère sûr, solide, et peu enclin à céder aux extrêmes.

A l’heure où des discours démagogiques tentent de remettre en cause sa légitimité, le Sénat doit affirmer sa légitimité, en tant que représentant des territoires, et se réinventer pour peser plus fortement sur la politique nationale

A l’heure où notre droit est devenu trop complexe, surchargé, avec 8000 lois et plus de 110 000 décrets, le Sénat doit jouer un rôle de « simplification » de la loi.

A l’heure où la politique du gouvernement se caractérise par l’absence de cap et où les institutions sont remises en cause, le Sénat doit être une garantie de stabilité de la politique du Pays mais aussi de la continuité des institutions.

A l’heure où la France ne pèse plus au niveau mondial et est en perte de vitesse au sein de vitesse en Union Européenne, le Sénat est le mieux à même de relever le défi de la valorisation de nos territoires en Europe et dans le Monde pour faire rayonner la France.

A l’heure où la majorité des communes est passée dans l’opposition et où le gouvernement est plus contesté que jamais sous la Vème République, nous pouvons et nous devons faire du Sénat un laboratoire de l’alternance, à travers une majorité, force de propositions pour la France.

Alors en septembre commençons la reconquête du Parlement !