Michel RAISON : 49-3 « Le manque de sérieux du gouvernement n’a pour conséquence que de nourrir l’opposition et les peurs des Français. »

Catégories
00. Non Communiqué de presse · Républicains Sénat · 3 mars 2020

Le 2 mars 2020, Michel Raison, sénateur de la Haute-Saône, réagit à la décision du Gouvernement de recourir au 49-3.


Le Gouvernement a annoncé qu’il aurait recours à l’article 49-3 de la Constitution pour faire adopter à l’Assemblée nationale le projet de loi réformant les systèmes de retraite.

« Si l’on peut comprendre que le Premier ministre ait perdu patience face à la cacophonie des débats qui se sont tenus entre les députés, je souhaite lui rappeler qu’il en est l’incendiaire » relève Michel RAISON, Sénateur de la Haute-Saône.

« Pendant plus de deux ans, Jean-Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme des retraites, a soi-disant ‘’consulté, concerté et dialogué’’ avec les partenaires sociaux, les citoyens et les acteurs de la retraite pour bâtir un système universel. Et pourtant, nous ignorons encore tout des éléments financiers, qui ne figurent pas dans l’étude d’impact et les renvois aux ordonnances font légions ! » pointe le Sénateur.

« Pire encore, une conférence de financement est en cours et ne présentera ses conclusions qu’à l’issue des travaux parlementaires ! » s’insurge Michel RAISON qui rappelle que le Conseil d’État a lui-même souligné le caractère lacunaire du projet de loi.

Il ajoute : « L’improvisation n’est pas une méthode. Le manque de sérieux du Gouvernement n’a pour conséquence que de nourrir l’opposition et les peurs des Français. C’est pourquoi le Sénat a demandé, d’une part, la levée de la procédure accélérée pour permettre deux lectures du texte, dans chaque chambre, et d’autre part, le report de son examen pour attendre les conclusions de la conférence de financement. Espérons que le Premier ministre et son Gouvernement saisissent ces mains tendues, seules de nature à apaiser les esprits et à travailler sérieusement ! ».