QAG – 17 Juin 2020

Catégories
00. Non En séance · Républicains Sénat · 19 juin 2020

Mercredi 17 juin, les sénateurs interrogeaient les membres du Gouvernement sur les questions d’actualité.


Roger KAROUTCHI interrogeait le Premier Ministre sur sa conception de l’autorité de l’Etat et de l’ordre républicain : « La société française va mal parce qu’elle est profondément fracturée, parce qu’elle se demande si le destin collectif de la Nation France a encore une sens. Les rôles de la police et de la gendarmerie sont essentiels pour soutenir cette République et garantir l’autorité de l’Etat. Oui nous devons respecter les forces de sécurité en France. Les critiques violentes ne peuvent pas être acceptées. »
x7uk26q

Max BRISSON mettait en garde le Premier Ministre sur les dangers que représentent les minorités qui refusent de faire Nation et veulent réécrire l’Histoire : « Des minorités hystérisées veulent réécrire l’Histoire de France. Les propos du Président de la République effacent-ils ceux du candidat qu’il fut quand il disait que la colonisation était un crime contre l’humanité ? Etes-vous prêt à ne jamais laisser réécrire l’Histoire ? »
x7uk28x

Antoine LEFÈVRE interrogeait la Ministre de la Justice sur ses récentes décisions concernant notamment la politique carcérale du pays : « Quelle justice voulez-vous madame la Ministre ? Est-ce le moment de donner le signal que l’Etat baisse les bras ? Je vous invite à méditer ces mots de Charles Péguy « l’ordre et l’ordre seul fait la liberté. » »
x7uk2av

Jérôme BASCHER interpellait Christophe Castaner sur les déclarations d’Emmanuel Macron qui aurait proposé de monnayer le report des élections régionales : « L’autorité républicaine est malmenée par des comportements qui substituent la tambouille électorale au respect des pratiques démocratiques. »
x7uk2bg

Cédric PERRIN demandait des garanties au Ministres des Solidarités et de la Santé quant aux débouchés du Ségur de la Santé : « Vous avez promis un système plus souple, plus simple. 3 semaines après son ouverture, le Ségur de la Santé nous inspire quelques inquiétudes : il suscite l’hostilité de tous les soignants. »
x7uk2d2